La version 3 du forum basé sur le manga d'Akira Amano. Les camps mafieux ont besoin de vous plus que jamais !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aisa Hawkins
Epée de la Spada - Fondatrice
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 26

MessageSujet: Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]   Sam 1 Jan - 23:57

Nom : Hawkins
Prénom : Aisa
Age : 18 ans
Camps : Espionne de la Spada
Type de flamme : Tempête


Arme :
Dotée d’un corps très souple suite à des heures et des heures à pratiquer différents sports de combats, Aisa est devenue une spécialiste du combat rapproché. Elle utilise donc majoritairement ses bras et jambes en les fortifiants de flamme de la tempête. Cette technique qu’elle a développée seule, permet de faire de gros dégâts aux adversaires qu’elle touche. Sa boite arme est une boîte de soutient qui booste ses capacités physiques en améliorant la qualité de sa flamme et permettant ainsi la dégénérescence des cellules de son adversaire à l’endroit de l’impact.

Physique :

Aisa ne possède pas un physique de rêve, mais plutôt un physique lui permettant de se fondre parfaitement dans la foule. Pourtant, un observateur aguerrit la remarquerait tout de suite. Pour lui, sa taille moyenne céderait place à une musculature fine et puissante façonnée par des heures et des heures d'entrainement ; ses cheveux noirs rebelles coupés au niveau du coup renforceraient la lueur sauvage brillant dans ses yeux noisettes ; et enfin, sa peau claire si attirante serait synonyme de mort pour l'homme assez fou de l'avoir approchée pensant se faire cette fille "classique".
Enfaite, Aisa est l'exemple même du fameux proverbe : "il ne faut pas se fier aux apparences".

Caractère :
Dans la vie quotidienne, Aisa est quelqu’un de difficile à saisir : elle n’est pas désagréable, ni asociale et encore moins antipathique, cependant elle est… Difficile à cerner.
Alors qu’elle commençait les combats de rues, personne ne la prenait au sérieux. En même temps qui aurait voulu se battre contre une petite gamine ? Aisa commença alors à les provoquer, les pousser dans leurs retranchements pour qu’ils s’énervent et l’attaquent. C’est ainsi qu’elle développa son côté provoquant si irritant.
En accord parfait avec la mentalité de la Spada, elle ne parle pas vraiment au gens qu’elle ne considère pas dignes de l’amuser et a la fâcheuse habitude de les considérer comme des jouets, des souris jusqu’à ce qu’elle les accepte, souvent au vu de leurs capacités. Mais une fois accepté, elle leur accorde son attention… A sa façon !
En plus d’avoir du mal au réveil, Aisa est particulièrement de mauvaise humeur les jours de pluie, car comme on dit, c’est la pluie qui amène la tempête, et donc quand il pleut, elle a beaucoup de mal à se contrôler…

Histoire :
Aisa s’ennuyait, cela ne changeait pas de d’habitude.
Avant, son père l’emmenait à la montagne et tout deux escaladaient les flans de celle-ci, pistaient des animaux pendant leurs randonnées... D’ailleurs elle était plutôt bonne dans ce domaine et aimait la hauteur, mais tout cela avait bien changé. Son père, muté en Espagne par son patron passait toutes ses journées au boulot et rentrait trop exténué pour consacrer du temps à sa fille. Quant à sa mère, toute heureuse de ce déménagement, partageait dorénavant ses journées entre le coiffeur et la manucure, ce qui était très loin des centres d’intérêt de sa fille.
L’ennui était devenu le seul ami d’Aisa qui avait du mal à s’intégrer.

Un soir, en rentrant de l’école, alors qu’elle tournait au coin de la rue, elle aperçut deux hommes qui se battaient entre eux. Sa curiosité éveillée, elle s’arrêta pour les observer.
Le premier était fin, il semblait si chétif par rapport au deuxième dont les muscles menaçaient de faire craquer son T-shirt. Et pourtant, il ne faisait pas le poids. Le premier bougeait si rapidement, ses mouvements étaient si précis… Son adversaire s’écroula.
En voyant l’homme s’éloigner, un sentiment étrange naquit en Aisa, elle qui se sentait si souvent en décalage par rapport à la réalité, venait de trouver sa place.

C’est ainsi qu’elle se tourna vers le monde du combat. Elle y devient peu à peu accro et chercha toujours plus de puissance, mais aussi de plaisir, de sensations fortes que créait la peur. C’est ainsi qu’elle se passionna pour le judo et le karaté, puis une fois la ceinture noire atteinte elle se tourna vers la boxe suivi de l’aïkido… Mais elle se lassa de ces règles de compétitions, ces règles qui l’arrêtaient au moment où cela devenait génial. Elle voulait gouter au danger, au vrai, celui qui procurait ces sensations étranges et si plaisantes au creux de son estomac.
C’est ainsi qu’elle commença à s’intéresser aux combats de rue. Parcourant les toits de la ville en pleine nuit, elle traquait ses proies, les provoquait puis se battait… Au début elle rentrait souvent cassée, la tête en sang et le corps couvert d’hématomes, puis elle perfectionna sa technique, abandonna le style de compétitions pour un style plus mortel.
Peu à peu elle s’habitua et les blessures devinrent plus rares, les victoires de plus en plus nombreuses. Son nom commença peu à peu à être connu, mais la routine et l’ennui commençait à revenir…

Une nuit, après avoir cherché des noises à un gang plus fort qu’elle, Aisa se retrouva acculée contre un mur de parpaing froid et humide. Alors qu’elle tentait vainement de protéger ses points vitaux et luttait contre l’évanouissement, ses adversaires s’écrasèrent à ses pieds à une vitesse inouïe. Une femme d’âge mûre se tenait face à elle, ses longs cheveux noirs flottant au vent. Elle se fondait tellement dans l’obscurité qu’on la remarquait à peine et pourtant… Ses yeux si intenses captivaient toute l’attention d’Aisa. Son âme trembla. Cette femme était forte, très forte. Elle vivait dans une dimension complètement différente de la sienne.
Tandis qu’Aisa se relevait temps bien que mal, la femme la fixait avec une lueur d’amusement dans les yeux. Finalement sa voix claire s’éleva :

"Hum… Coincer une fille dans une ruelle si sombre n’ai guère glorieux. Peut-on les considérer comme des hommes ?"

S'il y avait bien une chose qu’Aisa détestait, c’était qu’on la considère comme faible. Elle avait frappé un nombre incalculable d'hommes qui avaient commis le crime de se moquer d'elle. Sans réfléchir, elle répondit abruptement :

"Je n’avais pas besoin d’aide. Ils étaient désorganisés, et sur d’eux, une occasion de s’enfuir se serait présentée."

Elle regretta aussitôt ses mots. Son interlocutrice dégageait une aura différente des communs des mortels. Pourtant un sourire amusée s'étira sur ses lèvres... Et la seconde d'après elle avait disparu. Un coup sortit de nul part la mis au tapis. Alors qu'Aisa se redressais, elle compris que cette femme s'était glissée si rapidement dans mon angle mort pour frapper qu'elle n'avais rien vu venir. Excitée malgré elle, elle se mis en garde. Un coup vint, puis un autre sans qu'elle puisse en parer un seul. Pourtant, petit à petit, elle arrivait à sentir les attaques approcher. Soudain, la femme reparut devant elle, lui tendant un pendentif en forme d'épée :

"Alors comme ça c'est toi la fameuse Aisa ? Tu sais toi et moi on se ressemble et ce n'est pas seulement à cause de nos prénoms... Connais-tu les Spada ?"

Aisa avait entendu parler de cette famille mafieuse à de rares occasions, mais elle avait surtout compris qu'on ne touchait pas à la Spada. Pour rester un vie, mieux valait éviter d'approcher leurs membres.. Encore fallait-il parvenir à les identifier.
Intriguée, elle saisit la petite épée miniature. Elle était magnifique, les détails étaient finement sculptée, une petite pierre rouge était incrustée dans la garde. La Aisa adulte repris :

"Je te l'offre. Et un petit conseil, il y a un manoir à l'extérieur de la ville, je serais toi j'irais voir si tu veux devenir plus forte... Surtout au dernier étage..."

Sur cette phrase elle disparut. Aisa serra le pendentif dans sa main. Il était hors de questions que quelqu'un dirige sa vie. Elle allait leur montrer à ce fameux dernier étage...
En prenant le bus, elle arriva comme par magie au pied de la colline où se trouvait le manoir. Elle l'escalada sans peine ayant mainte et mainte fois fait l'exercice dans son enfance. Elle bondit par dessus la grille et grimpa dans l'arbre le plus près de la fenêtre de l'étage convoité. Sans réfléchir d'avantage, elle bondit et passa à travers le carreau dans un fracas tonitruant.
Fière d'elle quoiqu'un peu amochée par les éclats de verres et la correction qu'elle venait de subir, elle se mit en garde, prête à en découdre...
Contre toute attente, un homme sortit de l’ombre et applaudit. Il avait les cheveux bleus et les yeux cyans. Aisa ne l’avait pas senti approcher, lui non plus. Il ressemblait à la femme qui l'avait visiblement manipulée...

"Bienvenue dans la famille Aisa."

Ce fut les seuls mots qu'il prononça avant de retourner s'assoir à son bureau. La porte de la pièce s'ouvrit et un homme avec une haute stature se présenta comme son tuteur. Ce fut le très discret commencement de la carrière d'Aisa Hawkins en tant qu'espionne de la Spada.

Depuis elle a monté le pendentif en boucle d'oreille unique qu'elle porte toujours à gauche, elle vit au manoir en compagnie des autres membres de la Spada, mais surtout l’ennui avait disparu à jamais de sa vie.





Dernière édition par Aisa Hawkins le Mar 4 Jan - 21:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Synilis
Epée de la Spada
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]   Dim 2 Jan - 0:22

Hum... pas mal niveau histoire, je pense qu'on peut valider.

*murmur*

Quoi ? J'ai pas le droit de valider ? Bon... et bien... euh... voilà... je... j'espère que ceux qui valident seront du même avis que moi...

*re-murmur*

Comment ? Et... bin... euh... je savais pas que c'était vous qui validiez les comptes et... enfin... je voulais donc vous dire... que l'histoire est parfaite !

PS : rien à voir, mais l'oignon qui se frotte la tête avec un mouchoir et transpire ne marche pas... est-ce seulement moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aisa Hawkins
Epée de la Spada - Fondatrice
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]   Dim 2 Jan - 0:35

Je suis contente que l'histoire plaise ! ^^
Dès que j'aurais choisi mon avatar, je vais me valider moi même... yhr



P.S : Non ça ne vient pas te toi, certains onion bug pour une raison inconnue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Ajisai
Epée de la Spada - Modo
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]   Dim 2 Jan - 17:07

Non pas question de valider un fiche incomplète ! il manque la description physique ^^

Sinon pas mal l'histoire ... Non je déconne c'est super mais c'est un peu bizarre la rumeur sur "Aisa qui aurait rajeunit" même si c'est faux évidemment mais un peu fort quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aisa Hawkins
Epée de la Spada - Fondatrice
avatar

Messages : 212
Date d'inscription : 12/11/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]   Lun 3 Jan - 19:21

J'ai enlevé la phrase qui gênait Lay et complété le physique.

Je me valide ? ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aisa Hawkins, l'Epée de la tempête. [Validée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» [TopikaMétéo] La tempête...
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Tempête de Feuilles au pays des merveilles... (LIBRE)
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hitman Reborn Storia V3 :: Bienvenue :: Personnages de Rp-
Sauter vers: